La Roma della Repubblica. Il racconto dell’Archeologia

Immagine: 
La Roma della Repubblica. Il racconto dell’Archeologia
13/01 - 24/09/2023
Musei Capitolini,
Palazzo Caffarelli, Sale al terzo piano

Le projet constitue le deuxième chapitre (après l'exposition La Roma dei Re 2018) du grand cycle Il Racconto dell'Archeologia (Le récit de l'archéologie), principalement basé sur les collections appartenant à la municipalité et conservées dans les entrepôts et les musées de la Sovrintendenza

L'exposition, installée dans les salles du Palazzo Caffarelli, illustre, à travers une série de thèmes et de contextes archéologiques, les caractères et les transformations de la société romaine au cours de pas moins de cinq siècles, de la naissance de la République à la création de l'Empire.

Selon l'approche donnée à ce projet pluriannuel, dans la structure et la construction du parcours de l'exposition, un accent particulier a été mis sur les contextes archéologiques - connus principalement par la bibliographie spécialisée et, dans de nombreux cas, totalement inédits - comme la clé pour comprendre la reconstruction des aspects saillants de la société romaine et de ses transformations dans la longue période entre le Ve siècle et le milieu du Ier siècle avant Jésus-Christ. 

L'exposition est divisée en trois sections principales et consiste en une riche sélection d'environ 1 800 œuvres, dont des objets en bronze, en pierre locale, dans de rares cas en marbre, et surtout en terre cuite et en céramique. Un élément d'impact notable est la couleur, rendue comme une proposition basée sur l'analyse de la terre cuite, qu'un travail soigné de recomposition permet d'attribuer à des modules décoratifs articulés.

La quasi-totalité des œuvres exposées ne sont pas habituellement exposées au public; dans de nombreux cas, il s'agit d'objets qui étaient jusqu'à présent stockés dans les coffres de l'Antiquarium et qui sont restaurés et exposés pour la première fois. En plus du matériel appartenant aux collections de l'Antiquarium, il y a également une sélection, pertinente en termes de qualité, d'œuvres conservées à la Centrale Montemartini, dont l'urne en marbre de l'Esquilin, la petite sculpture de chèvre en bronze de Via Magenta et les restes d'une fresque de la Tombe dite Arieti. Enfin, du secteur des musées du Capitole provient une sélection de portraits de l'époque tardo-républicaine, en partie exposés dans les salles des musées du Capitole et en partie habituellement conservés dans les réserves.

SANCTUAIRES ET PALAIS

Sanctuaires

La plus grande section de l'ensemble de la visite illustre les vestiges archéologiques qui témoignent des phases de construction, du savoir-faire et du niveau artistique des bâtiments templiers du Capitole et du Champ de Mars.

D'un grand impact, en raison de la proposition de reconstruction avec les couleurs originales, sont les dalles de revêtement de Largo Argentina datant entre la seconde moitié du IVe siècle av. J.-C. et le milieu du Ier siècle av. Dans le cas du Capitole, source inépuisable d'informations, outre la reconstruction du fronton monumental du temple de Jupiter Optimus Maximus de l'époque républicaine, les contextes votifs mis au jour lors de la construction de la Galleria di Congiunzione sont présentés pour la première fois, ainsi que les matériaux du dépôt votif déjà connu de la Protomoteca.

Un aspect trop souvent négligé dans l'étude de la Rome républicaine, que nous souhaitons mettre en évidence ici, est celui de la dévotion populaire, dont on retrouve les traces dans les dépôts votifs. L'exemple le plus important est celui dédié à Minerva Medica sur l'Esquilin, découvert à la fin du XIXe siècle. Sont exposés au public pour la première fois les vestiges du dépôt votif mis au jour à la même époque à Campo Verano, ainsi que ceux découverts dans les années 1930 lors des fouilles de la colline de Velia et près du Mithraeum du Circus Maximus.  Un complexe de matériaux longtemps ignorés et jusqu'à présent connus uniquement à travers des éléments uniques d'un niveau artistique particulier est constitué par les restes de 11 figures en terre cuite trouvées au XIXe siècle près de la Via Latina.

Grâce à un long processus d'étude, de restitution graphique et de restauration intégrative des fragments originaux avec des technologies de relief 3D, de sculpture numérique et d'impression 3D, il est maintenant possible de proposer la Triade Capitoline, Jupiter, Junon et Minerve, à replacer idéalement dans un espace frontonal. Il s'agit d'un très haut exemple de sculpture en coroplaste datant du début du Ier siècle av.

Palais et infrastructures urbaines

L'organisation de l'infrastructure de la ville est illustrée par les preuves archéologiques de la manière dont l'approvisionnement en eau, avant la diffusion des aqueducs, était garanti par les nombreux puits creusés au bord des collines. Sont exposées des dizaines et des dizaines de cruches, portant parfois des inscriptions, accumulées dans les puits du Largo Magnanapoli sur le Quirinal, qui remontent à l'époque de l'abandon des puits.

Les vestiges de la domus patricienne du Capitole sont attestés par des fragments de sols décorés de motifs géométriques (bandes rectangulaires, croix, losanges), réalisés en tesselles noires et blanches ou en pierres polychromes.

LA PRODUCTION ET LE COMMERCE

Les aspects de la production artisanale constituent un point d'observation privilégié pour suivre le développement des systèmes de production. La céramique offre une clé importante pour le comprendre, car ce matériau a laissé des traces plus durables que d'autres activités comme le travail de la pierre, du métal et du bois, qui avaient pourtant une place fondamentale dans la vie de la cité.

L'exposition retrace les étapes du développement d'un artisanat de qualité qui, à partir de formes et de techniques liées aux traditions de l'âge archaïque, se développe au cours des IVe et IIIe siècles avec de nouvelles productions, la vaisselle entièrement peinte, en rouge et en noir, et la vaisselle décorée de figures rouges.

La technique du moule joue un rôle très important dans la production d'objets particuliers, comme les votifs anatomiques, et est clairement perceptible dans la production des petits autels (arule) particulièrement populaires au milieu de l'époque républicaine et dans les moules en terre cuite présentés dans l'exposition.

LES MANIFESTATIONS D'IDENTITÉ, DE PRESTIGE ET D'ASCENSION SOCIALE

Il existe de nombreux objets et symboles par lesquels certaines catégories sociales ont voulu communiquer le statut élevé qu'elles avaient atteint ou souligner leur ancienne appartenance. L'autocélébration de l'aristocratie et des familles émergentes a trouvé un lieu d'expression important, à l'époque républicaine, dans les monuments funéraires placés le long des voies d'accès à la ville, à lire dans le programme plus large de contrôle des institutions et de la vie politique de la cité.

Les décorations à fresque de la tombe des Arieti sur l'Esquilin, avec des scènes de combat et de triomphe, les groupes sculpturaux en pierre de Campo Verano, qui pourraient appartenir à un monument commémoratif, et l'urne en marbre grec, toujours sur l'Esquilin, témoignent du rang du défunt auquel ils se rapportent, mais constituent également un point de départ pour évaluer le caractère et le niveau du langage artistique avec lequel ils ont été exprimés.

Information

Lieu
Musei Capitolini
, Palazzo Caffarelli, Sale al terzo piano
Horaire

Du 13 janvier au 24 septembre 2023
Tous les jours 9h30-19h30
Dernière admission une heure avant la fermeture

Fermé le 1er mai

Billet d'entrée
Information

060608 tous les jours de 9h à 19h

Les visiteurs de l'exposition La Roma della Repubblica peuvent prendre des photos dans les salles d'exposition, à condition de ne pas utiliser de flash et d'outils tels que des bâtons à selfie ou des trépieds.

Promue par Roma Culture - Sovrintendenza Capitolina ai Beni Culturali
Editè par  Claudio Parisi Presicce e Isabella Damiani
Organisation Zètema Progetto Cultura

Typologie
Exposition|Archéologie

Eventi correlati

Il n'y a pas des activités en cours.
Il n'y a pas d'activités en programme.
Il n'y a pas d'activités en archive.